DESTUTT DE TRACY (Antoine Louis Claude)

Commentaire de l’Esprit des lois, de Montesquieu. Suivie d’observations inédites de CONDORCET, sur le 29e livre du même ouvrage.

Paris, Théodore Desoer, Juillet 1819.

In-8, demi-veau blond, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs, titre doré, palette en pied, tranches marbrées (reliure de l'époque), xv, 480 p.

Première édition publiée en France avec l’autorisation de l’auteur et sous sa direction. Le « Commentaire » est suivi de: « Quels sont les moyens de fonder la morale d’un peuple » (pages 433-480). Composé à l’intention du président Jefferson, l’originale avait été publiée en anglais, à Philadelphie, en 1811 avec un immense succès. Par le chef de file des « Idéologues », une étape décisive dans la rationalisation de la science politique édifiée sur l’élaboration d’une « science sociale ». « Au système de Montesquieu, Destutt oppose un plan de gouvernement républicain reposant sur le suffrage universel. C’est à l’époque redevenu une nouveauté. Il définit la liberté par le pouvoir d’exécuter ses volontés et, par là d’atteindre au bonheur. Constant n’eut pas même froncé les sourcils. Liberté et bonheur se confondent » (D. Bagge). (‘Littérature française contemporaine’, III, 251. P.-H. Imbert, ‘Destutt de Tracy critique de Montesquieu’, p. 15). Coiffe supérieure élimée. Auréole sombre au dos.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

150

Ref 20287

1 disponible à la précommande