ROUSSEAU - LE GRAND (Louis) ou LEGRAND, ANDRE (Jean),

1- [LEGRAND (Louis)]. Censure de la Faculté de Théologie de Paris, Contre le Livre qui a pour titre, « Emile, ou de l’Éducation ». Paris, P. Al. Le Prieur, 1762. 352 p. titre compris (précédé de): 2- [ANDRE (Jean)]. Réfutation du nouvel ouvrage de Jean-Jacques Rousseau, intitulé Emile, ou de l’Éducation. Paris, Desaint & Saillant, 1762. (4), 277, (1) p.

2 ouvrages reliés en un volume in-8, plein veau de l'époque, dos à 5 nerfs orné de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et vert, filet doré sur les coupes, tranches rouges.

1- Edition originale. La ‘Censure’, rédigée par l’abbé Le Grand docteur de Sorbonne qui devint censeur royal, où sont réfutées point par point les dix-neuf « hérésies » relevées dans « L’Emile » par la Faculté de théologie de Paris. Elle est précédée de la « relation des circonstances qui décidèrent l’examen de cet ouvrage », et du discours de Jean-Clément Gervaise, syndic de la faculté de théologie. La Censure fut achevée le 20 Août 1762; l’archevêque de Paris condamna « L’Emile » par un mandement du 28 août. De son côté, dès le 9 juin, le parlement avait ordonné que le livre, jugé impie et dangereux, soit lacéré et brûlé de la main du bourreau et que son auteur soit décrété de prise de corps. Rousseau dut fuir seul, avec l’aide du maréchal de Luxembourg. Proscrit de France, mais aussi des Pays-Bas, de Genève et de Berne, il se réfugia à Yverdon chez son ami Daniel Roguin. (Peignot, ‘Livres condamnés au feu’, II, p. 94. Monod, p. 563. Conlon, ‘Rousseau’, n° 236). 2- Edition originale. « C’est la méthode de Pascal qu’adopte André. Il voit d’emblée le point faible de Rousseau: l’état misérable de l’homme est injustifiable dans le théisme. Rousseau l’attribue bien au libre arbitre et pense avec tous les chrétiens, contre Bayle, que Dieu ayant ‘voulu communiquer à ses créatures la dignité de la causalité’ (Pascal), la misère avec la liberté est préférable à une servitude dorée » (Monod, p. 415). (Conlon, ‘Rousseau’, n° 194. Monod, p. 563). Coiffes usées, mors fendillés. Commentaires anciens manuscrits au verso du faux-titre. Bon exemplaire, relié à l’époque.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

500

Ref 37109

1 disponible à la précommande