LAVOISIER - TRESORIE NATIONALE 1791 - 1792

1- Compte rendu à la Convention, par les commissaires de la Trésorerie Nationale de leur administration, depuis le 1er Juillet 1791 [jusqu’au 1er septembre 1793]. S.l.n.d. [Paris, 1793]. 28 p. 2- Mémoire sur les opérations relatives au Numéraire, depuis le premier juillet 1791, jusqu’au 15 septembre 1792. S.l.n.d. [Paris, 1793]. 80 p. 3- Deuxième compte rendu par les commissaires de la Trésorerie Nationale de leur administration, dans lequel on trouve les principaux détails de l’organisation de ces établissements (septembre 1793). S.l.n.d. [Paris, 1793]. 50 p., 3 tableaux dépliants en fin de volume. (LE BILAN DE L’ADMINISTRATION DE LAVOISIER ET DE CONDORCET À LA TÊTE DE LA TRÉSORERIE NATIONALE)

3 pièces reliées en un volume in-4, cartonnage à la Bradel ancien, pièce de titre de basane fauve, titre doré, tranches rouges.

1 – Edition originale. « Pièces justificatives » pages 21-28. (Goldsmiths’-Kress online, n°15706. Martin & Walter, ‘Anonymes’, 3677. Tourneux, 13416). 2 – Edition originale. Pièces justificatives pages 17-80. (Goldsmiths’-Kress online, n°15707). 3 – Edition originale. (Tourneux, 13416). Trois importants documents des Nouveaux Commissaires de la Trésorerie Nationale qui succèdent à l’administration pilotée par Lavoisier et Condorcet démissionnaires. Les noiuveaux commissaires dressent le bilan de la précédente administration. Parmi les Commissaires de la Trésorerie Nationale signataires de ces comptes rendus et mémoires: Jean Devaines, Michel Martin de Gaudin, Charles-Pierre-Paul de Langes marquis de Savalette, Lermina, Antoine Pierre Dutramblay de Rubelles, François Benoit Cornut de La Fontaine de Coincy. Pour les trois pièces, cf. Stourm, ‘Bibliographie historique des finances de la France au XVIIIe s.’, p. 221-222. Sur l’importance de ces documents, cf. Marcel Marion, ‘Histoire financière de la France depuis 1715’, III, 191, et passim. Provenance: le conventionnel Claude Antoine Rudel du Miral (1719-1807), avec sa signature ex-libris manuscrite sur les deux pièces et une table manuscrite sur le contre plat inférieur. Avocat auprès du Parlement de Paris, avant de venir s’établir à Thiers, il devint maire de cette ville pour la première fois de 1763, et occupa plusieurs fois ce poste jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Le 7 septembre 1792, il fut élu député du Puy-de-Dôme à la Convention et siégea avec les modérés de la Plaine. Bon exemplaire.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

500

Ref 37011

1 disponible à la précommande