SPINOZA, BOULAINVILLIERS (Henri de), FENELON, COLERUS (Jean), OROBIO (Isaac)

1- BOULAINVILLIERS (Henri de), FENELON (F. de Salignac de la Mothe), LAMY (François). Réfutation des erreurs de Benoit de Spinosa, par M. de Fénelon (…), par le P. Lami (…) & par M. le Comte de Boullainvilliers, avec la Vie de Spinosa, Ecrite par M. Jean Colerus, (…) ; augmentée de beaucoup de particularités tirées d’une Vie manuscrite de ce philosophe, faites par un de ses amis [Lucas, médecin à La Haye]. Bruxelles, François Foppens, 1731. (10), 158 p. et 386 p. 2- OROBIO (Isaac). Certamen Philosophicum (…). Amsterdam, 1703. [-387], 483, (2) p. de tables.

Ensemble relié en un volume in-12, plein veau blond glacé de l'époque, dos lisse entièrement garni d’une résille aux fers quadrilobés et d’un caisson de pied orné d’un fer spécial, chaînons, palettes et filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge, triple filet doré en encadrement des plats, roulette dorée sur les coupes, tranches jaspées.

Edition originale de ce recueil collectif sur Spinoza et sa doctrine, édité par Nicolas Lenglet du Fresnoy. Il contient la ‘Vie de Spinoza’ (p. 1 à 150) par Jean Colerus (Johann Koehler), pasteur luthérien à La Haye — La préface et la « Réfutation » de Spinoza par le comte de Boulainvilliers, auquel celui-ci avait donné initialement le titre de « Essai de métaphysique dans les Principes de B*** de Sp***  » ainsi que la « réfutation » de Fénelon (p. 151 à 320) – ‘Extrait du nouvel athéisme renversé’ oeuvre du cartésien François Lamy (p. 321 à 386) sous page de titre particulière à la date de 1696 — ‘Certamen Philosophicum’ (…) d’Isaac Orobio (p. 387 à 483) ici en dans sa seconde édition également sous page de titre particulière, à la date de 1703. Médecin, personnalité de la communauté juive d’Amsterdam, Orobio tente « d’effacer toute idée de collusion entre le judaïsme et le spinozisme  » (P. Vernière, ‘Spinoza et la pensée française’, p. 341). « Sous prétexte de rendre plus facile la réfutation de Spinoza en mettant ses opinions à la portée de tout le monde, Boulainvilliers a eu réellement pour but de propager le système de ce philosophe (…) en substituant au langage austère du métaphysicien hollandais une forme simple et pleine d’attraits » (Franck, p. 202). Sur l’importance décisive de ce recueil dans la propagation du spinozisme en France, cf. P. Vernière, ‘Spinoza et la pensée française’, p. 373 sq. (Brunet, II, 1209. Fürst, III, p. 54. Cat. Expo. Spinoza, Herzog August Bibliothek, n° 64. Tchemerzine-Scheler, III, 232. Van der Linde, 107 et 108). Mors très légèrement frottés. Très joli exemplaire, très frais, très bien relié.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

1.800

Ref 22667

1 disponible à la précommande