AVALLE (Marc-Antoine) "Habitant cultivateur de Saint-Domingue"

Tableau comparatif des productions des colonies françaises aux Antilles, avec celles des colonies anglaises, espagnoles et hollandaises; de l’année 1787 à 1788. Suivi de l’établissement et mouvement d’une Sucrerie, pendant le cours d’une année. Observations sur l’étendue que ces Habitations doivent avoir, pour conserver une existence, et une prospérité assurées. Par le citoyen Avalle, habitant cultivateur de Saint-Domingue.

Paris, Goujon fils, Debray, Fuschs, s.d. [1799].

In-4 (249 x 197 mm), demi-veau havane de l'époque à petits coins de vélin, dos lisse orné de doubles filets dorés, (2), viii, 73 p., 12 tableaux hors texte dont 7 dépliants et un plan de plantation plié en fin.

Edition originale et unique, rare, de ce document illustré de 12 tableaux hors texte dont 7 dépliants et un plan de plantation plié en fin. L’auteur qui signe “citoyen habitant cultivateur de Saint-Domingue” était une importante personnalité de l’île, régisseur de plusieurs grosses plantations dont celle marquis de Paroy. Ce document reprend et commente un mémoire qu’il avait adressé au ministère de la Marine et des Colonies en l’an VII (1799) pour convaincre les autorités françaises de l’intérêt de conserver et d’étendre le domaine colonial. La première partie “contient les bases d’un plan d’administration des plantations”: cultures, gestion des terres et du personnel, organisation des résidences des cultivateurs, choix des cultures. Parmi ses recommandations, Avalle se prononce en faveur d’un “adoucissement de l’état des cultivateurs noirs”. Dans la seconde partie, il livre le résultat d’un véritable enquête de terrain qui le conduit à rendre compte du “mouvement d’une sucrerie pendant une année”, illustré de statistiques; suivi “d’observations (…) fondées sur le fruit [d’une expérience acquise] pendant plus de vingt années d’administration”: nombre de cultivateurs, bâtiments et objets de manufactures, qualification des emplois, temps de travail….. Les Archives nationales et celles du Patrimoine de la Martinique conservent plusieurs documents de / et sur M.-A. Avalle qui témoignent de l’importance de sa position aux Antilles, de son activité, ainsi que de ses relations avec les autorités locales, dont Toussaint l’Ouverture. (Roquincourt, ‘Bibliogr. sur la marine et les colonies’, n°81. Monglond, IV 459. Sabin, H.2468). WorldCat ne recense que 8 exemplaires dans le monde. L’exemplaire comporte le monogramme “PB” doré à l’époque au dos. Bel exemplaire, très frais, parfaitement conservé.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

2.000

Ref 38361

1 available for pre-ordering