[DURAS (Claire de Kersaint, duchesse de)]

Ourika. Deuxième édition.

Paris, Ladvocat (Imprimerie et fonderie de J. Pinard), 1824.

In-12, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs soulignés de filets à froid, pointillé en tête et pied, 172 p. (faux-titre et titre inclus).

Edition originale de librairie, comportant la mention de “deuxième édition” et “publié au profit d’un établissement de charité” au verso du faux-titre. Une édition privée antérieure aurait été imprimée à 25 exemplaires. Claire de Duras ne comptait pas faire carrière dans la littérature ; c’est à contrecœur et afin d’empêcher les possibilités de plagiat, qu’elle céda aux pressions de son ami Chateaubriand en publiant ce roman composé à la campagne, à la suite d’une maladie. “Le premier écrivain à donner sa voix à une femme de couleur victime des préjugés raciaux. Ourika retrace l’histoire saisissante d’une jeune Sénégalaise ramenée en France (…). Goethe avait été bouleversé par ce roman (…). Ourika d’un côté plonge ses racines dans le XVIIe siècle français, chez Racine, La Rochefoucauld, Mme de La Fayette, tandis que de l’autre côté il regarde vers Sartre et Camus. C’est l’examen clinique d’une outsider, de l’éternel étranger dans la société humaine” (Benedetta Craveri, ‘Ourika’, GF, 2010). (Escoffier, ‘Mouvement romantique’, n°497. Vicaire, III, 535). Rousseurs et brunissures, plus soutenues sur certains feuillets. Exemplaire bien relié à l’époque.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

280

Ref 37490

1 available for pre-ordering