LULLE (Raymond) ou LLULL (Ramón).

Opusculum Raymundinum de auditu Kabbalistico sive ad omnes scientias introductorium.

Parisiis, Aupud Aegidium Gorbinum [Paris, Gilles Gourbin], 1578.

In-16 (113 x 71 mm), plein veau grège retourné, dos gothique à 3 nerfs, plats ornés d'un jeu de filets gras d'encadrement estampés à froid (reliure postérieure dans le goût de l'époque), 82 [i.e. 80] feuillets [sign. A-K8], 5 planches gravées sur bois dont 3 dépliantes et une à volvelle mobile.

Le plus rare et le plus recherché des ouvrages de Raymond Lulle (Caillet): ‘De l’enseignement kabbalistique’, ici dans sa troisième édition illustrée de 5 planches, dont trois dépliantes et une avec volvelle, montée avec ses deux parties mobiles conservées (les célèbres “roues kabbalistiques”), ainsi que 2 figures dans le texte. Lettrines et ornements typographiques gravés sur bois. La réputation de Lulle kabbaliste repose tout entière sur cet ouvrage que la recherche moderne a réattribué au médecin et humaniste véronais Pietro Mainardi (1456-1529), docteur de l’université de Ferrare en 1490, grand connaisseur de l’oeuvre de Lulle. Son nom figure d’ailleurs dans l’explicit de la première édition de l’ouvrage (Venise, 1518) pour disparaître des éditions suivantes et être remplacé par celui de Lulle. L’auteur eut l’ambition, par ce traité, d’accomplir l’idéal de Pic de la Mirandole: harmoniser l’art Lullien avec celui de la Kabbale. C’est encore en tant qu’oeuvre de Raymond Lulle que le livre a été lu et commenté par Giordano Bruno qui le rendit célèbre, pour être ensuite repris au sein des anthologies de Lulle éditées par Lazare Zetzner. Le succès et l’influence de ce traité ne se démentirent pas aux XVIe et XVIIe siècles, au long d’une réception qui s’étend de Giordano Bruno, Claude Duret, Athanasius Kircher jusqu’à Leibniz (cf. Eva Broner, ‘Doctor Illuminatus: A Ramon Llull Reader’, Princeton U. Press, 1993). Le livre est considéré par les catalogues de Stanislas de Guaïta (qui ne possédait qu’une édition de 1601) et par celui de Caillet, comme “le plus rare et le plus recherché des ouvrages de Raymond Lulle”. (Caillet, 6846. Duveen, ‘Alchimie’, 370. Guaïta, n°530 et 1565. Palau, 143.864. Renouard, n° 376 pour la marque au titre. Rogent & Duràn, ‘Bibliografía de les impressions Lullianes’, Barcelona, 1927, n°120). Quelques piqûres d’humidité éparses. Cachet en pied du titre: “A.L.L.R”. Très bon exemplaire, bien relié, bien conservé.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

4.500

Ref 38241

1 available for pre-ordering