PONTANO (Giovanni Gioviano) ou PONTANUS (Ioannis Iovianus)

Opera. De Fortitudine: libri duo. De Principe: liber unus. Dialogus qui Charon inscribitur. Dialogus qui Antonius inscribitur. De Liberalitate: liber unus. De Beneficentia: liber unus. De Magnificentia: liber unus. De Splendore: liber unus. De Couiuentia [sic pour De conviventia]: liber unus. De Obedientia: libri quinque. Cum gratia & privilegio.

(Impressum Venitiis per Bernardinum Vercellensem) [Venise, Bernardino Rosso], 1501.

In-folio (310 x 205 mm), plein vélin rigide, dos lisse, pièce de titre de vélin doré, tranches mouchetées rouges (rel. du XVIIe siècle), (148) f. dernier blanc [sign. a8 b-z6 &8].

Première et seule édition collective, post-incunable, publiée du vivant de l’auteur contenant les dix traités et dialogues philosophiques de l’humaniste et homme politique italien Giovanni Pontano. Cette édition a été imprimée à Venise par Berardino Rosso (“Bernardinum Vercellensem” au colophon) en caractères romains sur une colonne de 42 lignes. Natif de Cerreto di Spoleto en Ombrie, Giovanni Pontano (1429-1503) entra au service de la dynastie d’Aragon à Naples, mais tomba en disgrâce en 1495 pour avoir négocié la paix avec les Français. Devenu directeur de l’Académie de Naples qui porte son nom (“Pontaniana”), il est l’une des principales figures de l’humanisme italien et l’un des plus éminents auteurs latins de la période. “Outre le mérite d’un style élégant et naturel, les ouvrages philosophiques de Pontanus offrent le premier exemple d’une manière de philosopher libre et dégagée des préjugés, qui ne suit d’autres lumières que celles de la raison et de la vérité” (Michaud, XXXV, 363). “Avec Pontano, on a affaire à une variante de l’humanisme italien, qui reflète bien l’ambiance de la cour de Naples, tout animée d’un goût pour le luxe et le plaisir et d’un véritable amour pour toutes les manifestations de la vie et de la beauté. Dans cette oeuvre, la religion ne tient qu’une place très modeste et l’on a pu parler à son sujet, sans trop exagérer, d’humanisme laïc” (H. Casanova-Robin, éd. Les Belles Lettres). Pontano est cité comme le premier auteur moderne ayant repris la théorie de Démocrite selon laquelle la Voie lactée serait composée d’un nombre infini d’étoiles. (Adams, P.1856. Houzeau, ‘Bibliogr. astronomie’, 2554. Panzer, ‘Annales Typographici’, VIII, 338, 6). Quelques infimes petits trous de vers à qqs feuillets. Bel exemplaire, très frais, imprimé sur papier fort, grand de marges, parfaitement conservé.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

3.500

Ref 37082

1 available for pre-ordering