DARWIN (Charles), ROYER (Clémence) traductrice

De l’origine des espèces, ou des lois du progrès chez les êtres organisés (…). Traduit en français sur la troisième édition avec l’autorisation de l’Auteur par Mlle Clémence-Auguste Royer avec une préface et des notes du traducteur.

Paris, Guillaumin & Cie, Victor Masson & fils, 1862.

In-12 (176 x 113 mm), demi-veau glacé bleu nuit à la Bradel, dos lisse orné d'un jeu de doubles filets dorés répétés, titre doré, daté en pied, tranches mouchetées (rel. signée Goy & Vilaine), lxiv, xxiii, [-24], 712 p., un tableau dépliant.

Première édition de la première traduction française par la femme de science, philosophe, économiste, militante féministe et fondatrice de la première loge maçonnique mixte, Clémence Royer (1830-1902). C’est avec enthousiasme qu’elle découvrit et traduisit l’essai révolutionnaire de Darwin qui confortait ses propres intuitions évolutionnistes et lamarckiennes. Elle introduit l’ouvrage par une préface de sa composition que ses contemporains qualifièrent de “terrible”, ajoute au texte des notes de bas de page personnelles et va jusqu’à modifier l’intitulé, en y insérant un sous-titre révisé. Clémence Royer y maximalise les théories darwiniennes dans ses dernières conséquences sociales, anticipant sur les recherches à venir et ouvrant l’ère du “darwinisme social”, jusqu’à effrayer Darwin lui-même qui changea de traducteur à partir de 1873 tout en autorisant Clémence Royer à rééditer sa propre version. (Freeman, n°655. G Fraisse, ‘Clémence Royer’, bibliographie, p. 168, La Découverte, 1985). Bel exemplaire, frais, très bien relié.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

2.500

Ref 37963

1 available for pre-ordering