[LAMBERT (Jean-François)]

Adresse à l’Assemblée Nationale; A l’effet d’en obtenir la formation d’un comité en son sein, pour appliquer, d’une manière spéciale, à la protection & à la conservation de la Classe non-Propriétaire, les grands Principes de Justice, décrétés dans la Déclaration des Droits de l’Homme, & dans la Constitution.

Paris, Imprimerie de Lottin, s.d. [1790].

In-8 (192 x 126 mm), cartonnage à la Bradel, pièce de titre en long de maroquin brique (reliure moderne), 48 p.

Edition originale. Vibrante pétition en faveur des prolétaires et des pauvres, dont l’existence même serait “la preuve et la punition d’un mauvais gouvernement” (p.10). L’auteur réclame la formation d’un Comité spécialisé au sein de l’Assemblée nationale. Il soumet une série de mesure pour éradiquer pauvreté et mendicité, réduire la part du capitalisme et de la finance au profit d’une organisation fondée sur les principes énoncés dans la Déclaration des droits de l’Homme: “Qu’est-ce que la liberté, pour des hommes qui n’auraient point l’assurance de subsister par le travail”. Après avoir reçu l’approbation des représentants de la Commune, l’adresse a été transmise à l’Assemblée nationale, qui ordonna sa publication. Elle fut suivie d’effet par la constitution du Comité de mendicité voté le 21 janvier 1790. L’adresse est accompagnée de plusieurs pièces annexes. L’auteur, Jean-François Lambert (1745-1836), était alors inspecteur des apprentis de l’Hôpital général. Cf. Jean Imbert, ‘La Protection sociale sous la Révolution française’, 1990, p. 141 sq. et Lichtenberger, ‘Le Socialisme au XVIIIe siècle’, p. 431-432 (INED, n°2547. Martin & Walter. n°18874. Tourneux, n°7502). Quelques petites brunissures. Bon exemplaire.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

400

Ref 38537

1 available for pre-ordering