BABEUF (Gracchus), MARECHAL (Sylvain)

1- Copie des pièces saisies dans le local que Baboeuf [sic] occupait lors de son arrestation. Paris, Imprimerie Nationale, Frimaire (t. 1) et Nivôse (t. 2) an V [1796]. 2 parties en un volume, 334 p. et 334 p. 2- Débats du Procès instruit par la Haute-Cour de Justice, contre Drouet, Baboeuf et autres : recueillis par des sténographes [tome premier – quatrième]. Paris, Baudouin, s.d. [1797]. 5 parties en 4 volumes in-8, 472 p. ; 514 p. ; 631 p. et 378, 134 p.

Ensemble de 7 parties en 5 volumes in-8, demi-basane marbrée de l'époque, dos lisses ornés de doubles filets dorés, pièces de titre et de tomaison de veau orange et brun.

Exceptionnel ensemble des sept parties de la source principale pour l’histoire de la “Conjuration des Égaux”, première grande conjuration communiste de l’histoire. 1- Edition originale. Le premier tome contient la première édition du “Manifeste des Egaux” (p. 159 et s.), dont la rédaction a été attribuée par Buonarroti à Sylvain Maréchal. “Première tentative pour faire entrer le communisme dans la réalité sociale”, le manifeste jette les principes d’une doctrine égalitaire et athée fondée sur la gestion communautaire des biens et des moyens de production en prônant la prise du pouvoir par la révolution; une période transitoire de dictature populaire devant conduire à l’instauration d’une démocratie directe universelle. C’est sur les documents et les pièces contenus dans ces volumes que la Haute Cour de Justice appuya son accusation qui aboutit à la condamnation à mort de Babeuf. 2- Édition originale. La présence, parmi les prisonniers du Directoire, de Drouet député aux Cinq-Cents, obligeait constitutionnellement à juger les babouvistes et leurs alliés devant une Haute Cour qui n’était pas encore formée. Le procès ne commença à Vendôme que le 14 vendémiaire an V (5 octobre 1796). Le 7 prairial an V (26 mai 1797), Babeuf et Darthé — qui avait prévu, dans le plan insurrectionnel, l’exécution des membres du Directoire, se poignardèrent avec un petit couteau que le fils de Babeuf leur avait remis discrètement. Ils n’en furent pas moins guillotinés le lendemain. La première partie du tome quatrième est intitulée : “Discours des accusateurs nationaux, défenses des accusés, et de leurs défenseurs, faisant suite aux débats du procès instruit” (…) (378 p.). La seconde partie “Résumé du président de la Haute-Cour de Justice, à la suite du débat, dans l’affaire du représentant du peuple Drouet, de Baboeuf et autres” (134 p.). (Daline, Saitta et Soboul, ‘Inventaire des manuscrits et imprimés de Babeuf’, p. 101, n° 55 et p. 102, n°51 et 52. Dommanget, ‘Sylvain Maréchal’, p. 459. Monglond, IV, 42 et 43). Rousseurs parfois soutenues. Quelques accrocs aux coiffes et aux mors Ex-libris armorié à la légende “Deo patri rege”. Bon exemplaire en reliure uniforme de l’époque.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

3.800

Ref 37339

1 available for pre-ordering