ROY (Jean)

L’Ami des vieillards.

Paris, De l'imprimerie de Monsieur, 1784.

2 parties reliées en un volume petit in-12, plein veau fauve de l'époque, dos lisse orné de compartiments fleuronnés, pièce de titre bordeaux, double filet doré en encadrement des plats, coupes et coiffes filetées, tranches dorées, (2) f., iij, 149 p., (1) f. d'errata et (2) f., 178 p.

Edition originale de ce livre produit sur les presses du frère de Louis XVI, le comte de Provence futur Louis XVIII, joliment imprimé par Pierre-François Didot, dit Didot jeune. Dédié à la duchesse de La Vallière, l’ouvrage est édité dans la collection des « Moralistes modernes ». Il traite, de fait, des vertus « morales » de la vieillesse, du rôle des personnes âgées sur la société et de leur importance pour la préservation des valeurs morales, culturelles et religieuses sur lesquelles repose l’ordre social. Docteur de la faculté de Bourges, avocat au parlement de Paris, l’auteur devint secrétaire ordinaire et historiographe du comte d’Artois. Membre de nombreuses académies, il s’associa avec Restif de La Bretonne en 1786, dans « Le Contradicteur », périodique destiné à « relever les bévues de tous les autres, et à venger les gens de lettres de leurs injustices ». Soupçonné d’être lié à « l’affaire Réveillon », révolte populaire prélude à la prise de la Bastille qui eut lieu en avril 1789, Jean Roy fut arrêté en mai 1789 et quelque temps détenu au Châtelet. (France littéraire, VIII, 261). Mors légèrement fendillés, petits accrocs de cuir à une coupe. Bon exemplaire.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

250

Ref 37196

1 disponible à la précommande