BAUDELAIRE (Charles)

Richard Wagner et Tannhauser à Paris.

Paris, E. Dentu [impr. L. Tinterlin et Cie], 1861.

In-12 (180 x 115 mm), demi-chagrin vert sapin, dos à 5 faux-nerfs guillochés or, orné d'un fleuron doré répété entre-nerf (reliure de l'époque), 70 p., (1) f. bl.

Edition originale. Baudelaire découvrit très tôt la musique de Wagner et son admiration s’accrut encore à l’issue d’une série de concerts que le compositeur donna au Théâtre-Italien en janvier et février 1860. Le 13 mars 1861 Napoléon III autorisait la première représentation de « Tannhäuser » en France, mais l’opéra fut retiré de l’affiche après trois représentations sous les invectives du public qui hua l’orchestre, les chanteurs et le compositeur lui-même. La presse suivit et se déchaîna les jours suivants. Ulcéré, Baudelaire décida de prendre la plume pour livrer cette défense enflammée de l’opéra. Il la fit paraître d’abord dans la « Revue européenne » (avril 1861), puis immédiatement à la suite dans cette édition de librairie. « Baudelaire livre ici l’exploration la plus éloquente de lui-même, en même temps qu’il ouvre définitivement la voie à la musique de Wagner en France » (C. Salaün). (Clouzot, 44. Carteret, I, 127. Silège, ‘Bibliographie wagnérienne française’, p.9). Relié avec : NOUFFLARD (Georges). Hector Berlioz et le mouvement de l’art contemporain. Paris, Librairie Fischbacher et Florence, Herman Loescher, 1885 et ORDINAIRE (Marius). Marius et les Teutons. Fantaisie musicale. [Paris], Achille Faure, 1866. Bel exemplaire, très frais, non rogné, très bien relié à l’époque.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

2.800

Ref 38298

1 disponible à la précommande