[ARNAULD (Antoine)]

Dissertation sur le prétendu bonheur des plaisirs des sens pour servir de réplique à la réponse qu’a faite Mr. Bayle pour justifier ce qu’il a dit sur ce sujet dans ses Nouvelles de la république des lettres du mois de septembre 1685 en faveur du P. Malebranche contre Mr. Arnauld.

Cologne, Nicolas Schouten [i.e. Bruxelles, Eugene Henry Fricx], 1687.

In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre de maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, (1) f., (6), 127 p.

Edition originale de l’une des pièces principales dans la querelle philosophique qui opposa Malebranche, Arnauld et Bayle et qui enflamma le milieu intellectuel de l’époque. Arnauld critiqua violemment la proposition de son ancien ami Malebranche qui affirmait que « les plaisirs des sens rendent heureux ». Bayle, dans un compte rendu des « Nouvelles de la République des Lettres », prit parti pour Malebranche. Il tenta de démontrer contre Arnauld que la propriété de « rendre heureux » attribuée par Malebranche aux plaisirs sensibles a pour fondement leur spiritualité: les plaisirs des sens ne sont pas matériels. Arnauld réplique et développe sa pensée. L’adresse serait fictive, l’ouvrage aurait été imprimé à Bruxelles, par E.H. Fricx, d’après le matériel typographique. (Barbier, I, col. 1079. Pour le lieu de parution: Weller, 2, 42). (Cf. Denis Moreau, ‘Deux Cartésiens: la polémique entre A. Arnauld et N. Malebranche’, Vrin 1999). Reliure épidermée, mors fendillés. Dos légèrement frotté. Reliure solide. Très bon état intérieur.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

400

Ref 36996

1 disponible à la précommande