CHATEAUBRIAND (François-René, vicomte de)

Essai historique, politique et moral, sur les révolutions anciennes et modernes, considérées dans leurs rapports avec la Révolution Françoise. Dédié à tous les partis.

Londres, J. Deboffe, J. Debrett, MMe Lowes (...) & J. F. Fauche à Hambourg, 1797.

In-8 (205 x 127 mm), demi-veau havane de l'époque, dos lisse orné de larges résilles dorées et de caissons garnis d'un fer spécial au centre, filets et roulettes dorées, pièce de titre de maroquin bordeaux, vi, (2) p. d'errata, 693 p.

Edition originale du premier livre de Chateaubriand, d’une grande rareté. Maurice Chalvet, dans son étude de 1963, avait recensé 25 exemplaires dont 7 de la première émission à laquelle cet exemplaire appartient. Composé à Londres en 1793, et achevé dans le Suffolk, ‘l’Essai sur la révolution’ a été imprimé en 1796 et publié l’année suivante. L’ouvrage, reçu dans l’indifférence, se solda par un échec commercial. “En dédiant son livre à tous les partis, Chateaubriand pouvait être assuré de déplaire à tous, chacun prenant pour une injure ou une trahison ce qui pouvait être favorable aux autres” (Ghislain de Diesbach, ‘Chateaubriand’, p. 111). Dans cet ouvrage composé sous l’influence des philosophes du XVIIIe siècle, Chateaubriand reprend les arguments de la pensée rationaliste contre la foi chrétienne, mais rejette l’idée de progrès et construit son modèle politique en postulant que l’histoire se répète. Le passé offre ainsi un réservoir de modèles qui peuvent permettre de rendre le présent intelligible. S’il rejette l’Ancien Régime qui s’est suicidé, il dénonce les horreurs de la Révolution dans sa phase radicale et les effets pervers, selon lui, des Lumières. “C’est en vain que nous prétendons être politiquement libres”, “nous voyons à quel point l’esprit systématique peut nuire aux hommes” (p. 574). “L’Essai, écrira-t-il dans les ‘Mémoires d’outre-tombe’ offre le compendium de mon existence, comme poète, moraliste, publiciste et politique”. (‘Des livres rares depuis l’invention de l’imprimerie’, BnF, 1998, n° 200) Selon Maurice Chalvet, qui cite ce volume (“Les exemplaires connus de l’édition princeps de l’Essai sur les Révolutions”, in ‘Le Livre et l’Estampe’, n° 36/1963, p. 10-11, exemplaire n°6): “il présente la particularité d’offrir des notes marginales contemporaines émanant d’un républicain déiste (…). Nous n’avons pu en identifier l’auteur”. Manque un tableau (p. 338-339) sur deux. Celui page 512-513 est bien présent. Quelques taches, piqûres et auréoles. Quelques accrocs de papier sans atteinte. Le dernier feuillet est renforcé par un onglet au fond. Petite galerie de ver au fond des p. 681-684. Les notes et commentaires contemporains dans les marges sont préservés par des replis de feuillets. Bon exemplaire, bien relié à l’époque.

Disponible à la précommande. Les frais de livraison seront calculés dans les jours prochains et un nouveau devis vous sera proposé par nos soins avant passage de la commande et paiement.

9.500

Ref 38455

1 available for pre-ordering